Chroniques livresques, Coup de coeur

CiNQ CENTiÈMES DE SECONDE – Loïs Lowry

cinq centièmes de senconde les mots d'arva

Cinq centièmes de seconde
Loïs Lowry
Titre VO : A summer to die

Cette édition revue et corrigée est à paraître le 30 Août 2017 aux éditions Casterman
NB : casterman 1993 pour la première édition française

12,90€

r é s u m é :
C’était une ressemblance éphémère, mais quand Will avait braqué son objectif sur moi, durant cinq centièmes de seconde, il l’avait capturée, rendant ainsi l’éternel ce que j’avais en moi de Molly.
Si Molly est une belle fille rieuse, sa petite sœur, Meg, à treize ans, se sent terne et sans intérêt. Durant ses vacances à la campagne avec leurs parents, Meg découvre la photographie avec Will.
Bientôt, ce simple divertissement devient sa passion. Mais Molly, elle, semble épuisée, comme éteinte, au moment même où sa sœur prend goût à la vie.
L’existence de Meg va changer, comme joue la lumière de l’été dans un sous-bois…

coup de coeur


MALADiE – AMiTiÉ – FAMiLLE – PHOTOGRAPHiE


 

m o n _ a v i s :
J’ai eu la chance de pouvoir découvrir ce joli roman jeunesse en avant première grâce à mon précédent stage, et je me dois de vous dire que c’est une véritable pépite, pleine de douceur et d’émotions.
Dans ce premier roman de Loïs Lowry (auteure du roman Le passeur), nous assistons à la vie d’une famille de Nouvelle Angleterre. Le père est professeur et doit terminer son roman, c’est pourquoi toute la famille déménage à la campagne, dans une maison retirée au milieu des champs de fleur et d’herbes folles. L’aînée de la famille, Molly, est un personnage au caractère bien trempée, rayonnante, solaire. Elle sourit à la vie. Meg, de son côté est plus terne, discrète, introvertie, dans l’ombre de sa sœur. Molly veut des enfants plus tard. Meg souhaite en premier lieu réaliser quelque chose de grand. En bref, deux soeurs aux aspirations bien différentes, qui se chamaillent pour un rien et s’aiment par dessus tout.
Et, au fur et à mesure du roman, Molly tombe malade et perd le sourire alors que Meg s’ouvre à la vie, notamment au travers de la photographie.
Cinq centième de seconde est un excellent roman jeunesse qui ne prend pas les jeunes lecteurs pour des bébés, et qui mériterait d’être proposé également dans un catalogue adulte. Les sujets sont graves mais traités avec beaucoup de finesse, d’humour bien placé et de sérieux. J’ai trouvé l’écriture extrêmement bien dosée, et les nombreuses digressions s’insèrent parfaitement dans la trame de l’histoire.
C’est un roman qui raconte avec tendresse les relations qui se tissent entre les personnes, des relations brutes, sans filtre, franches. Un vrai roman sur la vie. J’ai adoré tous les personnages, ils ont tous leurs rêves, leur histoire, leur manière d’appréhender le monde.
Et au milieu d’eux, il y a Meg. Cette jeune fille en pleine adolescence qui apprend à se faire confiance, à développer son don pour la photographie et qui nous pousse à voir le monde dans son ensemble, sans oublier l’importance des détails.

En conclusion, lisez ce livre. Il sort tellement des clichés de la littérature jeunesse qu’il mérite d’être dans toutes les bibliothèques. Vous n’y trouverez pas une romance à l’eau de rose mais une véritable déclaration d’amour à la simplicité et l’importance de la famille que la vie nous donne, et celle que l’on se construit.

EN LIBRAIRIE LE 30 AOUT


« Le temps ne s’arrête pas, votre vie est toujours là qui continue et il faut la vivre. Après quelques temps, vous vous rappelez les bons moments plus souvent que les mauvais. Peu à peu, ce grand vide silencieux en vous se remplit à nouveau du bruit des conversations et des rires, les larmes ébréchées du chagrin s’émoussent sous les souvenirs. »


cinq centièmes de seconde les mots d'arva

13 thoughts on “CiNQ CENTiÈMES DE SECONDE – Loïs Lowry”

  1. Je l’ai lu aussi pour la rentrée et je peux te dire qu’il va être mis en avant par mes soins ^^. C’était mon premier Lois Lowry et je suis ressortie tout tourneboulée par cette lecture. C’est triste en même temps tellement optimiste et joyeux. Puis l’auteur nous parle de manière vraie, sans pathos ni larmes à outrance. C’est vraiment l’une des plus belles lectures que j’ai faites pour la rentrée littéraire jeunesse. Et je vais bientôt en faire l’article aussi. Parce que vraiment il gagne à être connu. En tout cas je rejoins entièrement ton avis 🙂 Et c’est aussi un coup de coeur !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s