Chroniques livresques, Coup de coeur

L’AUBE SERA GRANDiOSE – Anne-laure Bondoux

l-aube-sera-grandiose-960399-264-432

Titre : L‘aube sera grandiose
Auteur : Anne-Laure Bondoux
Illustratrice : Coline Peyrony
Éditeur : Gallimard
Prix : 14,90€

Lauréat du Prix Vendredi 2017

coup de coeur
Univers : x x x x x
Intrigue : x x x x x
Personnages : x x x x x
Écriture :  x x x x x


r é s u m é :
Ce soir, Nine, seize ans, n’ira pas à la fête de son lycée. Titania, sa mère, en a décidé autrement. Elle embarque sa fille vers une destination inconnue, une cabane isolée, au bord d’un lac. Il est temps pour elle de lui révéler l’existence d’un passé soigneusement caché. Commence alors une nuit entière de révélations…
Qui sont Octo, Orion et Rose-Aimé ? A qui appartient cette mystérieuse cabane ? Et ce vélo rouge, posé sous l’escalier ?
Au fil d’un récit souvent drôle, parfois tragique et bouleversant, Nine découvre un étonnant roman familial.
Quand l’aube se lèvera sur le lac, plus rien ne sera comme avant.


« Nine leva les yeux vers le ciel et les millions d’étoiles. Toutes les mères de l’univers ont sans doute une vie secrète, des activités à elles, des amis ou des collègues dont elles ne parlent jamais, des rêves enfouis, des soucis qu’elles dissimulent. La sienne a une cabane au bord d’un lac. »


a v i s :
Mais quelle claque ce bouquin ! Après avoir entendu l’auteure en parler lors de la soirée de lancement, je m’attendais à quelque chose de touchant, mais pas autant. C’était sublime, magistral, exceptionnel.
Nous sommes face à un récit qui met la parole et la transmission orale au cœur de son intrigue. En soi, l’action se passe principalement dans le passé, dans cette histoire que Titania raconte à sa fille Nine, autour du feu de cheminé de la maison au bord du lac. Une nuit blanche de témoignage et de redécouverte de l’autre.
Car Titania n’a pas toujours dit la vérité à Nine. Et cet échange va lui permettre de lever le voile sur le passé, le sien, celui de sa mère Rose-Aimé, et de ses deux frère Octo et Orion.
Le lecteur découvre en même temps que Nine l’enfance de Titania, fille aînée d’une fratrie attachante et fusionnelle guidée par une maman haute en couleurs. L’histoire commence alors que Titania n’a que 6 ans, et au fur et à mesure que la nuit avance, les enfants grandissent, se cherchent, se trouvent, et l’aube approche. J’ai adoré suivre l’évolution de cette famille, passant de grands drames à petits bonheurs en quelques pages. Entre roman d’aventure et roman de vie, cette lecture a été une expérience extraordinaire. Elle m’a fait rire, pleurer, m’a inquiétée et touchée. Ce récit intense et passionné m’a donné envie d’appeler ma mère pour lui crier mon amour, m’a rappelé que la vie peut être une aventure pour peu qu’on se donne la peine de la vivre pleinement… Je ne peux pas en dire plus de peur de briser la magie de l’histoire, mais je vous invite fortement à vous laisser guider par la fée du suspens qui érige toutes les mères au rang d’héroïnes…

Concernant l’écriture, j’en suis restée sur le cul (pardonnez-moi l’expression). Lors de la soirée de lancement, Anne-Laure Bondoux nous a confié qu’elle avait pensé ce roman comme son « roman rock’n’roll », avec des « mots qui claquent, des mots toniques ». Et effectivement, on retrouve un rythme maîtrisé, des sonorités dynamiques et beaucoup, beaucoup de poésie. On est presque face à un conte, finalement. On sent bien qu’Anne-Laure a réfléchi longuement au ton qu’elle voulait donner à son livre et y a mis beaucoup du sien.

« Les auteurs qui vous répondent que leur livre n’a aucun rapport avec leur vie sont des menteurs… ou des pudiques. »

Cette phrase, Anne-Laure nous l’a dite en face lors de la soirée de lancement, et un des personnages de son roman la répète. La mise en abyme parle d’elle-même.
Et en parlant de mise en abyme, le roman est ponctué d’illustration réalisées par la fille de l’auteure. Dans la forme même du roman, on retrouve ce dialogue entre générations, entre des mères et leurs filles.

Finalement, L’aube sera grandiose est un récit enchâssé touchant, fort et rocambolesque qui mérite un millier de fois d’avoir remporté le prix Vendredi 2017. Une vraie pépite à découvrir d’urgence chez Gallimard Jeunesse ❤

8 thoughts on “L’AUBE SERA GRANDiOSE – Anne-laure Bondoux”

  1. J’avais déjà tellement envie de découvrir ce roman mais là tout ce que tu dis concernant l’intrigue, la rythmique des mots, tout me donne encore plus envie. Je sens que je vais craquer prochainement ! Ou alors je le garde pour ma liste de Noël ! Ce serait un superbe cadeau je n’en doutes pas.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s