Once and for all

once and for all

Titre : Once and for all
one-shot – saga
Auteur : Sarah Dessen
Editeur : Lumen
Prix : 15€

Belle lecture
Univers : x x x x x
Intrigue : x x x x x
Personnages : x x x x x
Ecriture : x x x x x

 


R é s u m é :
À en croire le poète, « il vaut mieux avoir connu l’amour, quitte à le perdre, que n’avoir jamais aimé du tout… » Louna, dix-sept ans, est loin, bien loin, d’en être si sûre – et quand on connaît son histoire personnelle, difficile de le lui reprocher. Ironie du sort, elle qui a appris à la dure que les happy ending, c’est pour les autres, passe son dernier été après le lycée à jouer… les assistantes wedding planners aux côtés de sa mère. De mariages désarmants d’émotion en désastres organisationnels, de témoins qui font leur diva en belles-mères obsédées du détail, Louna va devoir se confronter au cynisme de sa mère, aux pitreries de ses collègues d’un été, au souvenir obsédant d’une nuit parfaite, un an plus tôt à peine, qui la ronge comme l’acide un peu plus chaque jour… Il lui faudra sortir, à l’autre bout du tunnel, vainqueur, qui sait, des obstacles grands et petits que le destin a placés devant elle.

M o n _ a v i s :
Quel joli moment passé en compagnie de la plume de Sarah Dessen ! Même si elle a écrit plusieurs autres romans young adult avant celui-ci, c’était ma première, et je dois dire que c’est, dans l’ensemble, une réussite !

Dès le début, l’auteure nous plonge dans l’univers de l’organisation de mariages et nous place devant les yeux un magnifique trio de cyniques composé par l’héroïne principale, Louna, sa control-freak de mère Nathalie et l’associé homosexuel haut en couleurs William. Alors oui, on est dans le cliché pur et dur : les mariages s’enchaînent avec leurs lots de belle-mères acariâtres, de mariés en pleurs et de fiancés paumés. C’est fin, c’est frais, et ça nous rappelle certaines très bonnes comédies américaines.

J’ai franchement adoré ce monde à la fois magique et très terre à terre. D’un côté, tout est fait pour faire d’une journée comme les autres le plus beau jour de la vie de quelqu’un. De l’autre, il y a toute la partie événementielle, les galères logistiques etc… L’équilibre entre les deux est finement trouvé et je me suis sincèrement régalé à découvrir au fur et à mesure des pages ces petites scènes de vie.

Mêlée à tout cela, la vie quotidienne des personnages, et notamment de Louna. Et c’est là que ça bloque pour moi. Je n’ai rien à dire sur la construction de ce personnage, qui est réussie mais ne m’a pas vraiment touchée. Louna, c’est la jeune fille de 17 ans qui a vécu une situation très difficile (voire insurmontable) et qui a beaucoup de mal à s’en remettre. Elle est devenue aigrie et ne jure que par son travail (qu’elle réussit à merveille). Si, au fur et à mesure du livre, on voit qu’elle se détend, évolue et recommence à sourire, c’est pour retomber deux pages plus loin dans ses anciens travers. Je trouve qu’en cela, le roman tourne un peu en rond, comparé au rythme ultra maîtrisé des intrigues secondaires (notamment celles des mariages). Sur la fin, Louna m’a gonflé et j’avais juste envie de la secouer pour lui faire prendre conscience que la vie est belle et mérite d’être vécue, malgré toutes les complications qui l’accompagnent. En en parlant de la fin, j’ai trouvé qu’elle arrivait beaucoup trop rapidement et de manière trop simple compte tenu de la longueur de certains passages. Il y en a trop d’un côté, et pas assez de l’autre. Dommage !

Heureusement, les personnages secondaires sont là pour redonner du souffle à cette histoire ! J’ai adoré le rôle de la meilleure amie, mais également celui de William, le papa de substitution, la maman et les autres qui gravitent autour de Louna pour l’aider à se reconstruire. Tous ont leur importance et aucun n’est bâclé, ce qui, au regard de leur nombre, est un sacré tour de force !

Finalement, Once and for all est une lecture divertissante et très bien écrite, qui arrive à tisser une intrigue forte quoi qu’un peu répétitive, tout en déployant un impressionnant éventail de personnages et de situations. Ce n’est pas un coup de cœur, mais j’ai pris énormément de plaisir à lire ce roman !