DIVIDING EDEN – Joelle Charbonneau

– EN BREF –
Dividing Eden // Joelle Charbonneau // Milan // 15,90€
Fantasy //  Fraternité // Trahison // Amour // Manipulation // Magie

Univers : ♦♦◊◊◊
Ecriture : ♦♦♦♦◊
Personnages : ♦♦◊◊◊
Intrigue : ♦♦♦◊◊

NOTE : 2,75/5 – Petite déception

dividing eden les mots d'arva

– RÉSUMÉ –

Qui connaît mieux vos faiblesses que ceux de votre sang ?

Depuis toujours, les jumeaux Carys et Andreus sont soudés, se protégeant mutuellement face aux intrigues de la cour. Mais seul l’un d’entre eux régnera sur le royaume d’Eden.
Un tournoi, organisé par le Conseil des Anciens, doit les départager. Or, dans l’ombre, chacun manœuvre pour voir son favori monter sur le trône. Le frère et la sœur deviennent concurrents. Peuvent-ils éviter de devenir ennemis ? Car deux chemins mènent à la couronne : un chemin de lumière et un chemin d’ombre. Comment être sûr d’emprunter le bon ?


– EN MOINS BREF –

Tout d’abord, je tiens à remercier les éditions Milan pour l’envoi de ce livre.
Dividing Eden est un roman de fantasy ado duquel j’attendais beaucoup, et peut-être un peu trop…
Les premières pages annonçaient un univers riche et dense, porté par la mythologie du vent, ses dangers et ses pouvoirs. Dans le monde de Carys et Andreus, les deux jumeaux princiers, ceux qui contrôlent le vent ont le pouvoir. Le pouvoir de protéger, mais aussi de détruire. Car de ce contrôle du vent dépend la sécurité du Royaume d’Eden contre des forces connues et inconnues… En bref, tout annonçait le développement de cet univers, et je me délectais à l’avance de découvrir un monde régit par des forces plus originales que celles que l’ont rencontre généralement dans la fantasy ado (voire adulte). Malheureusement, ce qui pour moi était annoncé comme le moteur du récit s’est retrouvé complètement mis de côté au de côté au profit d’une intrigue peu originale bien que bien menée. Et c’est dommaaaaage.

Concernant l’intrigue, comme je l’ai dit précédemment, elle est plutôt classique : les deux jumeaux se retrouvent malheureusement les seuls héritiers du trône et doivent être départagés par un tournoi, ne sachant plus qui croire et luttant pour ne pas être montés l’un contre l’autre. Aaaand that’s it. Quelques intrigues secondaires sont lancées, mais sont comme étouffées dans l’œuf. Tout est un peu trop facile, comme par exemple les jumeaux qui se déchirent corps et âmes sur des sujets finalement assez futiles, ce qui est paradoxal avec tout le début qui les caractérise de manière assez symbolique (et belle) comme un duo soudé et passionnel. Mais aussi les personnages secondaires qui sortent un peu de nulle part et PAF, intrigue secondaire résolue, emballé c’est pesé, comme si l’auteure avait voulu se débarrasser d’un arc de l’histoire après s’être dit « oh, finalement, non. » C’est dommage parce que je pense que le traitement des intrigues annexes et des personnages de « second plan » est ce qui fait un bon roman de fantasy, car cela donne de la substance et de la profondeur à l’histoire et à l’univers. Et c’est encore plus dommage quand le sujet du livre est justement les intrigues de cour, donc beaucoup d’histoires annexes qui sont censées se rejoindre pour former un système complexe. Finalement, tout le roman ne tourne qu’autour des épreuves que doivent surmonter les deux jumeaux. Rien ne décolle, et même la fin peine à atteindre l’apothéose promise.
Toutefois, on ne peut retirer à Dividing Eden ses qualités d’écriture. La plume de Joelle Charbonneau est dynamique et parvient à rendre dynamique et accrocheuse une série d’événements redondante et attendue. Je ne peux pas dire que j’ai passé un mauvais moment de lecture, mais rien de transcendant. Je m’attendais à trop, et les promesses des premières pages n’ont pas été tenue.  


En bref, mes attentes n’ont pas vraiment été rassasiées, mais j’ai tout de même passé un bon moment . Je vous conseille bien entendu de le lire pour vous faire une idée par vous-même !

2018-08-12 03.55.45 1.jpg