[TAG] – Unpopular Opinions Book Tag

Ohla. Ca faisait longtemps que je ne m’étais pas prêtée au jeu du TAG ! Et c’est en me baladant sur le blog de ma copine Camille du Méandre littéraire que je suis tombée sur celui-ci : le tag des livres qui ne nous ont pas plu. Et je l’ai trouvé tellement important que je me suis jetée dessus. Parce que, oui, tenir un blog c’est faire part de ses coups de coeur.. et coups de gueule ! Chaque livre peut trouver son lecteur, mais il arrive que certains romans ne soient pas faits pour nous. Alors accrochez votre ceinture, je vais vous parler des livres que je n’ai pas aimés* !

*Et, BIEN ENTENDU, cela ne concerne que mon avis personnel à moi propre à ma personne du fait que ce sont mes goûts. Voilà. Je ne peux pas faire plus de répétitions, et ça m’a déjà assez coûté, donc j’espère que c’est clair 🙂


1) Un livre/une série populaire que tu n’as pas aimé.

Vraiment désolée pour ceux qui lui vouent un culte, mais j’ai eu énormément de mal avec Phobos de Victor Dixen. Si, au départ, j’étais très attirée par l’idée de conquête spatiale et de manipulation de masse, les personnages et le traitement de l’intrigue en elle-même m’ont gonflée. On est trop dans le syndrome de la série TV dans laquelle on s’ennuie pendant 30 minutes pour découvrir dans les 5 dernières minutes qu’il va nous falloir le prochaine épisode et vite. Là, c’est pareil. J’ai passé 80% de ma lecture à me demander pourquoi je continuais ce bouquin, et les 20 derniers pour-cents à être happée par une suite d’événements un peu what the fuck. Je n’ai pas aimé me sentir « otage » de ma lecture. Si un développement plus complet vous intéresse, je vous invite à lire ma chronique du tome 2, tome après lequel j’ai décidé d’arrêter les frais 🙂


2) Un livre/une série que tout le monde a l’air de ne pas aimer sauf toi.

Alors, ce n’est pas forcément que « tout le monde à l’air de ne pas aimer », mais plutôt que « peu de gens connaissent ET C’EST TROP DOMMAGE BORDEL » ! Il s’agit de la trilogie Ærkaos de Jean-Michel Payet. De quoi ça parle ? Le pouvoir des livres et des mots, d’obscurantisme, de secte, d’espoir, de mondes parallèles et de solidarité. Je vais vous faire un article prochainement dessus parce que ça ne va PAS DU TOUT. Il faut lire cette saga. La chronique du tome 1 est déjà presque prête, ça va pas tarder à vous tomber dessus les gars.


3) Un triangle amoureux où le personnage principal n’a pas fini avec celui que tu voulais/un couple que tu n’aimes pas.

Il faut savoir que je ne supporte pas cette mécanique narrative. On le voit beaucoup trop, c’est gavant, ça ralentit l’intrigue, ça n’apporte rien, ON S’EMMERDE ET ON SAIT PERTINEMMENT QU’ELLE VA CHOISIR LE GENTIL. Hum. Pardon je m’emporte. C’est compliqué de répondre à cette question sans spoiler, mais je dirais que le triangle amoureux dans la saga Une braise sous la cendre a pris à un moment donné un tour qui ne me plaisait pas (et quelle intuition j’ai eue !). Sinon, celui qui m’a vraiment gavée est le trio Mare/Cal/Maven dans Red Queensaga qui, sans ça, reste parmi les meilleures que j’ai lues.


4) Un genre littéraire que tu ne lis que très peu.

La romance, new romance, hard romance, <insérer un adjectif en anglais> romance. Je n’ai jamais été attirée par ce genre. Les seules « romances » que je lis sont les romances contemporaines ado comme Eleanor & Park ou Once and for all. Mais alors sinon les bouquins avec des couvertures de mecs et nanas quasi à poil, no thanks. Et c’est con d’avoir des a priori comme ça, mais je sais pas, blocage. Voilà. Neeeext !


5) Un personnage aimé de tous que tu n’aimes pas.

Le Darkling dans la trilogie Grisha de Leigh Bardugo.
STOOOOOOOOOOP !
Tu te calmes.
Moi aussi j’ai eu des papillons dans le ventre en lisant le tome 1. Moi aussi. Le truc, c’est que, pour l’instant (je n’ai pas lu le tome 3 encore), je trouve le personnage du Darkling trop unilatéral. Il est méchant, noir, veut détruire le monde. And that’s it. Je n’arrive pas à voir un semblant d’humanité en lui. Et c’est dommage, parce que si ça avait été le cas, il serait devenu l’un de mes plus gros crushs livresques. Mais, pour cette saga, j’ai jeté mon dévolu sur Mal. Voilà, vous pouvez vous étriper pour le Darkling pendant que je regarde 😀


6) Un auteur populaire que tu as du mal à lire.

Je ne vais pas remettre une couche avec Victor Dixen, mais sachez que c’est le premier qui me vient à l’esprit. (Ah, et ici on juge l’écriture, pas la personne. Je tenais à le préciser au cas où 😉 ). Sinon hum.. Réfléchissons. Dans les classiques, j’ai beaucoup de mal avec Balzac qui a, je trouve, une écriture trop lourde (et puis #teamZola quoi). Et sinon je n’ai pas du tout accroché à la plume de Marie Rutkoski et son roman The Curse.


7) Une trame que tu es fatigué.e de voir partout.

LE TRIANGLE AMOUREUX BORDEL ! Ou alors l’orpheline qui sort de nulle part et qui est en fait est la princesse / l’élue. On le voit arriver à mille kilomètres quand ce n’est pas bien traité, et ça gâche un peu tout. Ou le grand brun ténébreux qui cache un lourd passé. Bon, j’avoue que pour le dernier il m’arrive de m’en délecter avec plaisir. Mais bon c’est vrai qu’on tourne vite en rond.


8) Une série populaire qui ne t’intéresse pas.

The Mortal Instruments. Je ne sais pas pourquoi. Trop long, trop de séries annexes, trop de trop. Pourtant ça a l’air top, et tout et tout. Mais on ne m’a pas demandé d’être cohérente hein !


9) Selon l’expression, « le livre est mieux que le film » ; mais quelle adaptation as-tu préférée au livre ?

Bon, là j’ai rien qui me vient. Alors je tourne la question autrement.


10) Quelle est selon toi la meilleure adaptation cinématographique ?

Le Seigneur des Anneaux – La communauté de l’anneau. Sans hésitation possible. Parce que pour avoir lu les bouquins, il faut se les taper les 150 pages de généalogie des Hobbits, les discussion interminables entre Frodon et les autres, etc. Alors, oui, beaucoup de choses ne vont pas dans le film (notamment l’âge des protagonistes, Frodon la chialeuse, Legolas, etc, etc.) MAIS on ne peut pas lui enlever la qualité du rendu de l’univers de Tolkien, son rythme, sa chorégraphie, sa lumière, Gandalf, Sauron, Aragorn (à qui il manque un tout petit peu de background mais passons). Bref, le premier film du SdA est une réussite et une expérience que j’ai préférée à la lecture (ah bah si, finalement on retombe sur la question 9…)


 

Et voilà !

J’espère que ce tag vous a plu, n’hésitez pas à le reprendre et à réagir en commentaire si vous n’êtes pas d’accord sur certains points (on évite juste de balancer des tomates et autres légumes pourris, c’est chiant à nettoyer après).

Je vous embrasse !