Tom Clancy’s, The division : Rémission


POST-APO
BANDE DESSINÉE
GUERRE DE GANGS
UNIVERS ÉTENDU JEU-VIDÉO

THE DIVISION - les mots d'arva.png


DE QUOI ÇA PARLE ?

Bruce est un Agent de la Division qui a été activé suite à la propagation du virus à Washington D.C. Le jour où Michael, un ami d’enfance, lui demande de le sauver d’une prise d’otages orchestrée par la faction des Hyènes, Bruce est bien loin de s’imaginer que commence pour lui une chasse à l’homme sur les traces de John, un autre ami de jeunesse membre des Hyènes, et qui fera éclater au grand jour la vérité sur un souvenir les liant tous les trois.


ET J’EN PENSE QUOI ?

Tout d’abord, je remercie chaleureusement Ubisoft et les éditions des Deux Royaumes pour l’envoi de cette BD.

Ce n’est un secret pour personne : je suis un peu geek sur les bords. Alors quand la maison d’édition du studio Ubisoft me contacte pour un partenariat, je n’hésite pas longtemps ! Le premier bijou à rejoindre ma bibliothèque BD est donc Tom Clancy’s, The division : Rémission, une histoire totalement inédite qui reprend les codes du jeu vidéo Tom Clancy’s, The division 2. Attention toutefois, on n’est pas obligé de s’y connaitre en console et manette pour apprécier ce livre ! Par que The Division aborde des thèmes communs, puissants et fortement actuels. Je vous laisse toutefois le trailer du jeu pour vous faire une idée de l’univers :

 

Nous nous retrouvons donc plongés dans un univers post-apo sur fond d’anarchie presque organisée. D’un côté, la Division, cette faction composée de citoyens comme les autres qui, avant la catastrophe, vivaient une vie plus ou moins banale. On apprend à connaître chaque personnage à travers des flashbacks, et c’est assez chouette que la BD prenne le temps de donner à son univers un véritable fond. La Division est chargée de maintenir l’ordre et la sécurité dans un monde en ruine, que le clan des Hyènes est bien décidé à détruire complètement. Ce que j’ai beaucoup aimé dans cette BD (et ce qui semble être le cas dans le jeu aussi, je n’y ai pas encore joué..), c’est qu’aucun des deux côtés n’est tout à fait bon ou mauvais. J’ai énormément apprécié certaines planches exposant la façon de pensée des Hyènes.

« Vous passiez votre vie sur les réseaux à vous indigner de situations que vous aviez vous-mêmes engendrées. À aduler une nature dans laquelle vous auriez été incapables de survivre une journée. À vous prendre pour de grands fauves juste en signant une pétition. »

Franchement, quand on se prend ce genre de bulles dans la tronche, on y réfléchit à deux fois avant d’ouvrir twitter. Cette BD est certes très axée sur l’action, les retournements de situations et la survie en milieu (ultra) hostile, elle nous met aussi face à nos plus profonds paradoxes et nous dérange dans nos certitudes. En plus de ça, les dessins sont plutôt chouettes et permettent une belle immersion !

Je terminerai cette chronique en vous invitant à découvrir cet opus vraiment puissant d’un monde qui pourrait être le nôtre. Où qui l’est peut-être déjà ?...


LA MUSIQUE DU LIVRE

Pas de playlist aujourd’hui, mais une vidéo réalisée par le YouTubeur Cyril (avec tout plein d’autres youtubers géniaux comme Amixem *keur keur*) que je vous invite à regarder en entier ! On trouve rarement ce genre de production sur la toile indépendante, et franchement ça fait plaisir de voir cette qualité !

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.