La reine des neiges 2 – Review spoiler free

Saaaalut les gars !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler de La reine des neiges 2 que j’ai vu le week-end dernier. Disons-le tout de suite, je n’ai pas été transcendée par l’histoire qui, je pense, méritait plus de développement et qui, en plus, m’a un peu donné l’impression d’être sortie du chapeau magique « On va faire une suite. Vous avez des idées ? »..
MAAAAAAIS, calme-toi. Ce film est très très important, parce qu’il marque un changement radical assumé et clair de la part de Disney dans le traitement de beaaaucoup de thèmes, et c’est en cela qu’il est exceptionnel. Je m’explique (en gros, je vous jette en vrac mes impressions).

Tout d’abord, et c’est ultra chouette, les personnages féminins ne cherchent pas à se faire passer la bague au doigt et vivre heureux for ever and ever. On se retrouve avec une Elsa qui donnerait sa vie pour savoir d’où elle vient, connaître ses origines pour avancer. Et elle y parvient (c’pas un spoil arrête tu t’en doutes) sans l’aide d’un chevalier blanc.Pour ce que ça vaut, j’ai d’ailleurs beaucoup aimé la manière dont ce nœud narratif a été démêlé, même si j’ai trouvé ça trop rapide. Et une Anna qui rayonne par son caractère fort et son entêtement. Elles ne sont pas lisses. Et ça BORDEL ça fait du bien. Disney nous propose une histoire sur l’identité, la famille, le courage. Et le couple le plus mis en avant est celui que forment les deux sœurs. Et ça, j’achète. Parce que l’amour, y’en a PAR-TOUT, et ça ne nécessite pas forcément bisous-crac-boum entre un mec et une nana. Et c’est beau. Tout simplement.

Disney Animation GIF by Walt Disney Studios

Ensuite, c’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup : Elsa et Anna sont en PANTALON. Elles partent à l’aventure, se salissent, se roulent dans la boue, et restent tellement belles et naturelles et fortes et indépendantes et ELLES SONT EN PANTALON ! Pas de longues robes ouvragées et de corsets contraignants : elles sont libérées, délivrées de leurs vêtements et je trouve ça assez fort et symbolique de la part de Disney qui, même avec Mulan (qui est quand même une des premières à être « badass »), joue sur l’enfermement des habits (au moment du mariage de Mulan mais aussi avec l’armure qui est quand même faite pour montrer que « c’est dur d’être un homme, c’est lourd, plein de responsabilités » ETC.) BREF. Pantalon et hauts fluides pour ces dames qui ont du coup la possibilité d’être en pleine possession de leurs capacités. Et de botter des culs.

Disney Animation GIF by Walt Disney Studios

En parlant de retournement de codes, dans ce deuxième volet de la La reine des neiges, Disney se fout de sa propre gueule et c’est teeeeellement rafraîchissant ! Entre la chanson de Kristoff qui hurle à la lune « Un jour ma princesse viendra » et des clins d’œil un peu fan service mais tellement bien placés au premier volet, je me suis régalée de voir que cette grande firme change son fusil d’épaule sur certains points.

Meilleur point de ce film : l’esthétique. C’était juste tellement beau, fluide. J’avais l’impression d’être plongée dans cette forêt enchantée du début à la fin. L’animation des cheveux est OUF, celle des feuilles qui volent PAREIL. Bref.

Point mif-mouf : les chansons. Enfin, les chansons en VF. Je les ai trouvées un peu bancales… mais j’ai surkiffé la version anglaise du générique de fin, donc, well, je les écouterai en anglais du coup.

Nan en vrai le meilleur point du film, c’est Olaf.

Frozen 2 Olaf The Snowman GIF by Cineworld Cinemas

 

Au final, avec La reine des neiges 2 est un excellent film, pas parce qu’il est la suite d’un carton marketing, ni pour son histoire, mais parce qu’il propose un traitement ultra moderne du conte, et que je suis heureuse de me dire que les enfants d’aujourd’hui grandiront avec ces références.

7 commentaires sur « La reine des neiges 2 – Review spoiler free »

  1. Et t’as oublié Bruni, il était trop chou ❤ Je suis d'accord, le bémol se pose sur les chansons, mais c'est un vrai tournant (quand Elsa voit son double chanter Libérée, j'étais morte), le film est sublime, les couleurs aussi et l'humour sont des gros points forts ! C'est vrai que c'est la relation entre soeurs qui ressort le plus, je crois que c'est la première fois dans un Disney ?

    J'aime

  2. J’ai beaucoup aimé ce deuxième volet car même si on retrouve les codes Disney, je le trouve très original comparé aux autres surtout pour la relation entre Elsa et Anna et leurs personnalités respectives.
    J’ai adoré la chanson de Kristoff avec ce clip très kitsch qui m’a fait beaucoup rire ! 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.